Meeting de la Ferté Alais 2018

Le ciel était vide de tout nuage et le soleil brillait déjà, mais la température était bien fraîche, à 8 heures samedi 19 mai, quand est arrivé sur le plateau de Cerny le premier équipage. Il était bien représentatif de cet événement Envolée au meeting de la Ferté Alais, puisque composé d’un cadet 2018, d’un ex-touriste et d’une ancienne cadette.

Les messages se succédaient sur le groupe Whatsapp au rythme de l’arrivée des voitures, les dernières arrivées restant bloquées dans le traditionnel bouchon de l’accès aux parking du meeting. Cette année, nous avions privilégié la voiture au RER, en raison de la grève SNCF ce samedi…

En attendant que tout le monde soit arrivé, les premiers regardaient décoller les Stearmans dans leur brillant habit de jaune et de bleu, qui emportaient dans le ciel bleu quelques chanceux pour des baptêmes de l’air.

En début de matinée, 13 cadets 2018 et une bonne dizaine de membre d’Envolée se retrouvaient autour d’un des North American T6 pour une rencontre avec Franck Salis, un des petits-fils de Jean-Baptiste, celui par lequel a commencé la grande aventure du plateau de Cerny.

Après une présentation de l’organisation du meeting, Franck nous fit le plaisir de nous faire monter, à tour de rôle, en place avant du mythique avion d’entraînement, produit à plus de 15 000 exemplaires.

Après avoir remercié Franck d’avoir accueilli Envolée et les cadets, nous avons pris, en sa compagnie, la traditionnelle photo de groupe devant le T6. Puis les futurs cadets ont eu la chance de rencontrer deux de leurs anciens, Arnaud et Clément, cadets 2009, tous deux pilotes dans l’armée de l’air sur C130 Hercules. Arnaud fit une présentation de son dernier joujou : la version J du gros quadrimoteur, équipé d’hélices courbes à six pales et de HUDs.

 

 

Il expliqua aussi comment sa participation aux Cadets, puis son adhésion à l’association Envolée, lui avait permis contacter un ancien touriste, pilote de Transall, dont les conseils lui avaient été précieux pour intégrer à son tour l’armée de l’air. Une parfaite illustration de l’esprit de camaraderie et d’entraide qui est le coeur de notre association.

Après Cette rencontre avec deux anciens, tous se sont éparpillés sur l’exposition statique pour en découvrir les merveilles.

C’est sous un soleil ardant que s’est poursuivie cette journée, avec des présentations en vol particulièrement appréciées cette année, par exemple avec le passage en patrouille du Rafale et de son lointain prédécesseur, le Spad XIII, la poétique voltige en planeur, les impressionnantes démo de Sébastien “Babouc” Nativel, nouveau pilote du Rafale solo display, et du F18 suisse, les douces évolutions des si légers et fragiles appareils des pionniers de l’air, la superbe patrouille des DC3 accompagnés des Beech 18 ou encore la traditionnelle, guerrière et bruyante reconstitution de l’attaque de Pearl Harbor.

Mention spéciale pour la démonstration du Transall, piloté par un ancien touriste. Notre ancien président a presque réussi à perturber le pourtant si rodé Bernard Chabbert qui, alors que le gros bimoteur était au ras du sol, annonça “Remise de gaz… Ha ? Non ? Il se pose !” Timothé nous offrit ensuite une superbe image en remontant la piste tout en doublant un Beech 18.

 

 

Après la dernière démonstration, réalisée par la patrouille Breitling, nous avons laissé la foule se précipiter vers les parkings et les bouchons pour profiter une petite heure du soleil et des avions avant de mettre le cap sur Paris, où nous nous sommes tous retrouvés pour le traditionnel dîner clôturant cette fatigante mais belle journée.